Documentation du Dr FRAPPE

Ce wiki regroupe les résultats de mes expériences en informatique accumulés au cours de mes recherches sur le net.

Dans la mesure du possible, j'ai cité mes sources ; il en manque certainement… :-)

Mise en place d'un disque réseau NAS

Ce tutoriel décrit les logiciels à installer et la démarche à suivre pour :

  • configurer l'ordinateur supportant le NAS pour qu'il partage des répertoires avec n'importe quel type d'ordinateur connecté sur le réseau. 1)
  • chaque utilisateur aura accès à un espace privé ainsi qu'à un espace public de partage de fichiers.

Faire une sauvegarde : si le disque dur du NAS tombe en panne, les fichiers deviendront inaccessibles.

Pour le cas du Raspberry Pi, Créer un NAS avec votre Raspberry Pi et Samba

Pré-requis

  • un PC
  • connecté au réseau (câble Ethernet ou wi-fi)

Première étape : installer Samba

Installez le paquet samba ou :

...@...:~$ sudo apt install samba

Autres étapes

Ouvrir l'accès à tout le réseau

Placez-vous sur le PC du NAS.

Faites une copie du fichier de configuration de samba :

...@...:~$ sudo cp /etc/samba/smb.conf /etc/samba/smb.conf.original

Pour rendre le disque du RPI accessible à tous, éditez avec les droits d'administration le fichier /etc/samba/smb.conf pour le modifier comme ceci :

  • section [global] : remplacez
    workgroup = WORKGROUP

    par le groupe de travail voulu

  • section [global], sous-section ##### Authentication ##### : vérifiez que
    security = user

    est dé-commentée

  • section [homes] : mettez read only = yes à read only = no

Redémarrez samba :

...@...:~$ sudo systemctl restart samba

Définition des utilisateurs pour samba

Sur un RPI, l'utilisateur pi est déjà défini par défaut.

Pour qu'il soit un utilisateur samba, tapez :

  • sudo smbpasswd -a pi

et fournissez deux fois le mot de passe samba de pi comme demandé.

On peut ajouter d'autres utilisateurs pour samba.

Configurer une zone de stockage publique

Supposons que le disque soit monté sur /disk/reservoirs

Créez un répertoire pour stocker les fichiers publics :

  • sudo mkdir /disk/reservoirs/public

et donnez-lui les droits voulus :

  1. propriétaire : pi, groupe pi
    sudo chown -R pi:pi /disk/reservoirs/public
  2. droits :
    sudo chmod -R ug=rwx,o=rx /disk/reservoirs/public

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/samba/smb.conf et ajoutez les lignes suivantes à la fin :

/etc/samba/smb.conf
[public]
	comment = NAS_Reservoirs public
	path = /disk/reservoirs/public
	valid users = @pi
	force group = pi
	create mask = 0660
	directory mask = 0771
	read only = no

→ Cette zone du disque sera vue sur le réseau sous le nom « public ».

Enregistrez le fichier et redémarrez samba :

  • sudo /etc/init.d/samba restart

Vous pouvez créer de la même façon un autre partage et régler les autorisations d'accès.

Accéder au NAS depuis un PC du réseau

Nous supposons que le NAS est sur un RPI accessible par le DNS framboise.local

Depuis un PC sous Linux

Installez le paquet cifs-utils ou en ligne de commande :

  • sudo apt install cifs-utils

Méthode en ligne de commande

Tapez :

  • sudo mount -t cifs -o username=pi,password=PASSWD //framboise.local/reservoirs /disk/RReservoirs

en complétant le mot de passe. Normalement, le montage se fait et le disque apparaît dans Nautilus.

Méthode graphique

Ouvrez nautilus.

Tapez Ctrl+L et entrez :

  • smb://<serveur>/<partage>
<serveur>
adresse IP ou nom d'hôte du RPi
<partage>
répertoire auquel se connecter.

Renseignez :

  • l'utilisateur (pi)
  • le mot de passe (raspberry)
  • cochez retenir toujours si vous voulez

On peut aussi entrer Ctrl+L puis :

  • smb://<serveur>

et naviguer dans les partages.

Pour monter le NAS en permanence

Installez le paquet cifs-utils ou en ligne de commande :

$ sudo apt install cifs-utils

Par exemple, soit à monter le répertoire reservoirs du NAS

nom de partage samba
reservoirs
utilisateur samba
pi
mot de passe samba
raspberry
groupe de travail
WORKGROUP

Sur ce PC, créez un répertoire de montage :

$ sudo mkdir /disk/reservoirs

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/fstab et ajoutez la ligne :

/etc/fstab
//framboise.local/reservoirs	/disk/reservoirs	cifs	credentials=/etc/framboise.credentials	0	0

Créez avec les droits d'administration le fichier /etc/framboise.credentials et inscrivez-y le nom d'utilisateur et son mot de passe, comme ceci :

/etc/framboise.credentials
username=pi
password=raspberry
domain=WORKGROUP

Protégez les fichiers credentials par :

$ sudo chmod 600 /etc/*.credentials

D'autres options peuvent être ajoutées au fichier /etc/fstab selon les besoins (les ajouter, séparées par des virgules)

user
permet le montage par les utilisateurs normaux
noauto
empêche le montage automatique au démarrage du système
guest
montage sans protection par mot de passe

Les entrées ajoutées à /etc/fstab sont montées au démarrage. On peut aussi les monter à la main en exécutant une de ces trois commandes :

  • $ mount //192.168.0.31/reservoirs

  • $ mount //framboise.local/reservoirs

  • $ mount /disk/reservoirs

Pour une freebox, on utilise la même méthode avec un fichier /etc/freebox.credentials sans user ni mdp, tel que :

/etc/freebox.credentials
username=
password=

Monter le disque NAS d'un freebox sous Ubuntu

Installez le paquet cifs-utils ou en ligne de commande :

$ sudo apt install cifs-utils

Créez un répertoire pour le montage.

Pour monter une partition d'un lecteur réseau, il suffit de lancer dans un terminal :

$ sudo mount -t cifs //mafreebox.freebox.fr/partition /media/NAS
partition
partition du lecteur réseau à monter
/media/NAS
répertoire où monter le disque (ce répertoire doit exister avant d'utiliser cette commande)

Et dans le fstab, la ligne est :

/etc/fstab
...
//mafreebox.freebox.fr/partition  /media/NAS  cifs   iocharset=utf8,file_mode=0777,dir_mode=0777,_netdev   0 0

Depuis un PC sous Windows

Un clic droit sur le poste de travail, ajouter un lecteur réseau.

Renseigner :

  • la lettre à utiliser pour ce disque
  • le répertoire, de la forme : \\framboise.local\reservoirs ou \\192.168.0.31\reservoirs
  • pour un utilisateur enregistré : son nom
  • pour la zone publique, son répertoire
  • cocher “reconnecter au démarrage”

Il est demandé un nom et un mot de passe

  • Fournir ceux d'un utilisateur enregistré sur samba du RPi (en général, pi).
  • Pour la zone publique, n'importe quel nom convient.

Conclusion

Problèmes connus

Voir aussi


Basé sur http://elinux.org/R-Pi_NAS par elinux.

1)
par exemple un PC sous Windows, un PC sous Linux, un Mac, un smartphone, etc.